Afin d’assurer la sécurité de votre maison de vos biens et de votre famille, il est nécessaire de souscrire une assurance habitation. Mais il n’est pas recommandé de choisir votre assureur au hasard. Vous devez vous baser sur certains critères importants que voici.

Les garanties

Les garanties proposées par les compagnies d’assurances sont d’une importance capitale. C’est le premier critère que vous devez considérer pour votre choix. Ces garanties représentent les éléments que l’assurance prend en charge en cas de sinistre. Certaines d’entre elles sont incontournables et doivent figurer dans tout contrat d’assurance de maison basique. Il s’agit de :

  • la garantie responsabilité civile des habitants,
  • la garantie liée aux dégâts des eaux,
  • la garantie bris de glace,
  • la garantie catastrophe naturelle,
  • la garantie des biens mobiliers et immobiliers,
  • la garantie incendie, etc.

Lorsque vous les retrouvez toutes dans les offres d’assurance habitation, vous pouvez espérer trouver une assistance quand vous êtes exposé à ce genre de risque. Certaines compagnies proposent beaucoup plus de garanties qui peuvent être personnalisées selon des besoins précis.

Le versement des cotisations

Dès la signature de votre contrat d’assurance pour votre maison, vous devez payer une cotisation afin de bénéficier de leur couverture. Ce montant varie en fonction de la compagnie, des garanties choisies et de quelques autres éléments. Ainsi, votre zone géographique peut augmenter le montant de la prime si elle est considérée comme zone à risque.

Certains paramètres peuvent par contre vous permettre de la réduire. En installant des équipements de sécurité dans votre maison par exemple, ou en déclarant les travaux de rénovation, vous pouvez payer moins cher. De même, lorsque vous souscrivez une assurance en groupe, la prime à verser est réduite.

Les conditions générales de certaines assurances prévoient des versements mensuels pendant que d’autres privilégient des versements annuels. Vous pouvez donc choisir en fonction du montant des versements et de leur fréquence. Il ne serait pas convenable de signer un contrat et de ne pas pouvoir payer les cotisations.

Le plafond des indemnisations et des franchises

L’indemnisation est le montant auquel vous avez droit en cas de sinistre pour réparer les différents dommages. Le calcul de ce montant est fait sur la base des dégâts estimés sur votre maison. Il est important de connaître à l’avance le plafond maximum de votre compagnie d’assurances pour chacune des garanties. Si le montant de l’indemnisation n’est pas élevé, il y a beaucoup de chances qu’il soit nettement inférieur au coût du préjudice causé. Ce qui pourrait vous mettre en difficulté.

Par ailleurs, l’indemnité ne prend pas en charge la totalité des réparations. Il y a une partie des dépenses qui est à votre charge. C’est cette somme que vous devez débourser qui est appelée la franchise. Parfois il s’agit d’un montant fixe que l’assureur choisi, mais chez d’autres assureurs, il représente un pourcentage de l’indemnité. Il est primordial de connaître tous les détails sur ces éléments avant de vous engager. 

Le délai de carence

Ce délai est défini par certaines compagnies d’assurances, il commence à la signature du contrat et peut durer quelques jours ou quelques années. Durant cette période, vous ne pouvez pas être indemnisé par votre assurance en cas de sinistre. Pour plus de sécurité, choisissez un assureur qui propose un délai de carence très court.